Image default
Vie pratique

Mélanger déchets de compostage ménagers et de toilettes sèches ?

D’un côté votre seau de déchets organiques de cuisine, empli d’un esthétique mélange d’épluchures de légumes, de fruits talés, de cartonnettes et de petits papiers. De l’autre, un amas de déchets humains coupés à la sciure et sentant bon la forêt.

Pourquoi ne pas imaginer un mélange global pour éviter d’avoir à sortir le seau DEUX fois ?

En d’autres termes plus mathématiques : Compost+Toilettes sèches = ?

Une même expression pour des déchets différents

Les mots « déchets organiques » qui sont sur-utilisés dans le monde du compostage sont en fait des termes assez ambigües. Parle t-on de déchets issus de la Nature, des fruits, des légumes, des déchets arboricoles, de l’herbe, des dérivés du bois (déchets organiques de cuisine) ? Ou plutôt des excréments des mammifères, ou autres animaux au moins carnivores (déchets organiques  animaux)?

Il n’y a évidemment que le contexte qui permet de les différencier.

Même le mot « compostage » ne peut être déterminant; on peut très bien dire composter des déchets organiques de cuisine comme composter la matière fécale animale.

En pratique, comment les différencier ?

On différencie ces deux types de déchets organiques par la FAUNE qui sera prépondérante dans leur décomposition INITIALE.

  • Les déchets organiques bruts de CUISINE seront décomposés majoritairement par les VERS de terre (comme le montre la grande facilité que l’on a à domestiquer les vers dans les lombricomposteurs) et par une faune plutôt macro que microscopique.
  • Les déchets organiques ANIMAUX  sont, eux, décomposés en priorité par les bactéries (ce sont les constituants majoritaires de ces déchets) puis ils seront assimilés dans la nature grâce à l’action principale des vers de terre.

Ceci est bien sûr une vision assez simplifiée de la réalité. Mais elle a le mérite d’être assez claire pour imposer la constatation suivante.

Dans le stade initial qui permettra une dégradation majoritaire des déchets organiques, les agents de décompositions ne sont pas compatibles entre eux.

Un mélange totalement incompatible ?

Cette vision des choses est évidemment à relativiser.

  • D’abord parce que le destin final de ces deux types de déchets organiques est le même : redevenir de la TERRE.
  • Ensuite parce qu’à partir d’un certain temps de décomposition, l’assimilation au milieu devient plus du mélange/dilution que de la réelle dégradation. La faune en présence est ainsi moins regardante sur l’origine des produits qu’elle finit de dégrader.

Par principe de précaution, autant ne pas mélanger ces deux types de déchets organiques. Mais n’allez pas créer une barrière infranchissable entre votre tas de compost (de cuisine) et celui de déchets de toilettes sèches !

Autres articles

Ce que vous devez savoir avant d’acheter une visseuse sans fil

Tamby

Fabriquer son bac de compost

Irene

Huiles, graisses, corps gras assimilables par le compost ?

Irene

Composter vos mouchoirs !

Irene

Nos conseils pour bien refaire votre chambre de A à Z

Claude

Composter ses papiers confidentiels

Irene