Image default
Finance

Obtenir un prêt immobilier quand on est entrepreneur : comment faire ?

Accéder à un crédit immobilier est un parcours du combattant et les choses se corsent un peu plus pour les entrepreneurs. Il faut avouer que pour réduire les risques, les banques privilégient beaucoup plus les travailleurs salariés. Il revient donc à l’entrepreneur de fournir des arguments pour gagner la confiance du banquier. Comment faire pour obtenir un prêt immobilier en étant entrepreneur ? On vous livre quelques conseils.

Les conditions d’emprunt par un entrepreneur

Pour financer le crédit immobilier d’un entrepreneur, la banque se base sur un certain nombre de critères. Renseignez-vous sur le site de Culture-entrepreneur​ pour en connaître les détails.

La situation financière de l’entreprise

La stabilité financière est le paramètre qui intéresse le plus le banquier. C’est ce paramètre qui atteste de la solvabilité. En effet, compte tenu de son statut, le risque de crédit est potentiellement élevé chez l’entrepreneur. Si les revenus mensuels du salarié sont importants, ceux de l’entrepreneur le sont aussi.

D’abord, les banques font attention à l’ancienneté de l’entreprise. Pour prétendre à un prêt, vous devez avoir fait 3 ans d’exercice. En donnant cette preuve, l’établissement juge que vous avez fait une bonne gestion et que l’activité est régulière. Mais ce n’est pas tout, vous devez donner les preuves d’une bonne santé financière sur les 3 derniers exercices. Un bilan positif et une croissance rassurent les établissements financiers. C’est d’ailleurs sur cette base que la capacité maximum d’emprunt est calculée.

En dehors de l’aspect financier, votre statut juridique en tant que dirigeant de l’entreprise compte énormément. Si vous avez opté pour une rémunération mensuelle, vous avez un peu plus de chance d’accéder à un crédit (la rémunération est constante). Toutefois, même si vous n’avez pas un statut de chef d’entreprise rémunéré, vous êtes toujours éligible à un crédit immobilier. Cependant, il faudra fournir plus d’effort et montrer votre capacité d’épargne.

Le secteur d’activité

Le secteur d’activité fait aussi la différence entre deux dossiers de demande de prêt. Les secteurs d’activités n’ont pas le même potentiel et il faut avouer que la crise a accentué les choses. Si le domaine est porteur et a un grand potentiel, vous avez de la chance.

La plomberie, la maçonnerie, l’artisanat, la mécanique, le digital et les secteurs de l’informatique en général sont privilégiés. Les entrepreneurs dans les domaines des professions libérales ont aussi des avantages.

Les secteurs fragiles impactés par une possible concurrence déloyale ne rassurent pas vraiment. Si c’est le cas, il va falloir trouver des arguments pour convaincre le banquier.

Votre apport personnel

Pour une demande de prêt immobilier, l’apport personnel est capital pour espérer obtenir gain de cause. C’est en quelque sorte une garantie et une preuve que vous pouvez épargner. Plus l’apport est considérable, plus la banque est rassurée de votre solvabilité.

Il est conseillé d’avoir un apport minimum de 10% du prêt demandé. N’hésitez donc pas à trouver des astuces pour augmenter votre apport personnel.

Constituer un dossier d’emprunt solide

La constitution du dossier est essentielle et certains éléments sont indispensables. Le premier est la preuve de solvabilité. Vous devez alors fournir vos bilans financiers annuels consécutifs ainsi que votre statut juridique. Il faudra envoyer au minimum les bilans de trois exercices. N’hésitez pas à aller au-delà pour plus de crédibilité. Fournissez des relevés de compte et l’état de vos finances personnelles.

S’il y a des crédits en cours, la banque doit être au courant. Une petite astuce est de réduire ou de solder vos crédits à la consommation et autres. À cela s’ajoutent les justificatifs d’identité et de résidence ainsi que le compromis de vente.

Quelques astuces pour mettre en valeur votre dossier d’emprunt

Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez avoir de bons arguments. Notez que certaines garanties rendent plus flexibles les banques. Pour un bon dossier, l’aide d’un courtier est d’ailleurs la bienvenue. Mais si vous préférez y aller seul, vous pourrez jouer sur quelques facteurs.

Si vous avez la possibilité de faire un emprunt à deux, n’hésitez pas. Avec un co-emprunteur en CDI, les banques sont moins méfiantes. De plus, fournir des garanties supplémentaires jouera en votre faveur. Celles qui intéressent bien les banques sont entre autres l’hypothèque du bien et le gage de nantissement.

Bien évidemment domicilier vos revenus dans cette banque optimisera votre dossier. L’assurance de prêt immobilier offre aussi une garantie à la banque. Toutefois, il faudra bien analyser les offres avant de vous engager.

Autres articles

Comment faire pour fidéliser les premiers employés de sa jeune entreprise ?

Tamby

Intermédiaires en assurance : pourquoi réaliser une formation DDA ?

Emmanuel

6 idées d’entreprises rentables en 2021

Emmanuel

Refus de crédit immobilier : quelles sont les causes et les solutions ?

Tamby

Que prendre en compte pour démarrer et réussir aisément en affaires ?

Emmanuel