Image default
Finance

Refus de crédit immobilier : quelles sont les causes et les solutions ?

Refus de crédit immobilier : quelles sont les causes et les solutions ?
Notez cet article

Il existe plusieurs raisons dans l’éventualité où votre demande de prêt pour un projet immobilier a été refusée par un organisme de crédit. Mais ce n’est pas pour autant que votre projet est définitivement voué à l’échec. En effet, il convient de déterminer les différents facteurs conduisant les établissements prêteurs à rejeter votre demande pour ensuite y remédier. Justement, voici les principaux cas de refus d’un prêt immobilier et les diverses solutions à considérer pour mener à terme votre projet immobilier. Votre profil emprunteur est à risque

Force est de constater que pratiquement tous les organismes de crédit n’oseront pas vous accorder un emprunt immobilier si votre profil emprunteur est à risque. C’est-à-dire que la globalité de votre dossier comporte une ou des anomalies susceptibles de nuire à votre remboursement du prêt. Il pourrait par exemple s’agir d’une situation professionnelle instable.

Par conséquent, il est impératif d’avoir en premier lieu une situation salariale bien stable, notamment travailler en tant que CDI. D’ailleurs, c’est l’une des raisons pour laquelle lorsque vous montez votre dossier, il comporte entre autres vos fiches de paie. En outre, il est souvent conseillé de se rapprocher d’un courtier immobilier pour vous aider à monter correctement votre dossier. Ainsi, vous minimisez les risques de refus de votre prêt immobilier.

Votre niveau de revenu est insuffisant

Même si vous êtes en CDI, les organismes de crédits prêtent également attention à votre niveau de revenu. En effet, ces derniers vérifient en l’occurrence votre taux d’endettement. Il ne doit pas être supérieur à la valeur admissible, soit 33 % de vos revenus mensuels. En d’autres termes, si vous devez piocher dans plus du tiers de vos revenus mensuels pour rembourser votre dette.

Dans ce cas de figure, il est nécessaire de revoir à la baisse la valeur de votre projet immobilier pour qu’elle soit en adéquation avec votre niveau de revenu. Par contre, il faut également veiller à ce que vos revenus restants soient suffisants pour vous permettre de vivre correctement tous les mois. Sinon, les risques sont malheureusement élevés pour que la banque refuse votre prêt.

Une mauvaise gestion de vos comptes

À supposer que vous travaillez en CDI ainsi que votre revenu mensuel est suffisant. Il faut également savoir que les organismes prêteurs examinent la bonne gestion de vos comptes. Ces derniers ne devraient pas présenter des découverts bancaires, en particulier de façon régulière. Cela implique alors de fortes probabilités de non-remboursement de votre prêt. Par conséquent, vous représentez des risques pour les établissements de crédit.

Ainsi, vous devez revoir la gestion de vos comptes pour éviter autant que possible d’être à découvert. Mieux encore, en leur démontrant qu’il vous est même possible de faire des économies tous les mois. C’est également le cas si vous souscrivez à d’autres crédits bancaires puisqu’il vous est éventuellement possible d’être surendetté. Autant que possible, évitez d’accumuler des prêts au risque de vous voir refuser votre demande de crédit immobilier.