Image default
Construction Travaux

Agrandir sa maison : l’essentiel à savoir avant d’entamer le projet

Agrandir sa maison : l’essentiel à savoir avant d’entamer le projet
Notez cet article

Avec le temps, il se peut qu’on se sente un peu à l’étroit chez soi. Et pourquoi donc ? Parfois on manque d’espace pour nos meubles qu’il n’est plus concevable de se déplacer. Ce qu’il nous faut ce sont des mètres carrés en plus. Et pour cela, agrandir sa maison est une bonne alternative. Toutefois, certaines informations méritent d’être rappelées avant d’engager les travaux. Découvrez-les avec nous dans cet article !

 

Agrandir sa maison : quelles sont les contraintes ?

Agrandir notre espace de vie pose souvent plusieurs contraintes. Toutefois, nous pouvons compter sur un artisan maçon pour les surmonter.

Les premières auxquelles on se heurte sont celles établies par les règles d’urbanisme en vigueur. En effet, ces dernières peuvent restreindre l’augmentation de l’espace de vie. En d’autres termes, le plan local d’urbanisme (PLU) limite l’extension de maison, notamment en ce qui concerne son emprise au sol, sa hauteur et son volume. En effet, ceci s’explique, car les législateurs tendent à préserver le style architectural et la particularité d’une région en procédant ainsi.

En outre, il faudra veiller au respect des diverses réglementations thermiques (RT 2012). Ces dernières imposent qu’un certain niveau de performance énergétique soit atteint. En effet, la consommation énergétique des nouveaux bâtis ne devra pas dépasser les 50 kilowattheures par an et par mètre carré. Voilà pourquoi il est nécessaire de faire appel à un spécialiste comme ce maçon qui œuvre dans le 78 pour réaliser les travaux. Outre l’utilisation des matériaux isolants adaptés, la main d’un expert est requise pour garantir l’efficacité du système d’isolation. D’autant plus qu’un contrôle de conformité thermique sera effectué par un contrôleur agréé et envoyé par la commune à l’achèvement du chantier.

 

A-t-on besoin d’un permis de construire ou d’une déclaration préalable des travaux pour pouvoir agrandir sa maison ?

L’agrandissement d’une maison existante implique forcément la modification de son aspect extérieur. De ce fait, un permis de construire est généralement requis. Toutefois, la démarche administrative nécessaire variera selon les cas.

Pour tous travaux d’extension de plus de 20 m², notamment l’ajout de surface de plancher, un permis de construire est nécessaire. C’est également le cas si la surface totale de la maison, après les travaux, atteint les 150m² pour une extension de la surface de plancher comprise entre 5 et 20 m². Notez que la réalisation d’une étude thermique préalable conditionne l’obtention du permis.

Toutefois, la création d’une surface de plancher d’une superficie comprise entre 5 et 20 m² ne requiert qu’une simple déclaration préalable des travaux.

Enfin, si la surface totale créée n’excède pas 5 m², aucune formalité administrative n’est nécessaire. Toutefois, les travaux ne doivent en aucun cas affecter l’aspect extérieur de la demeure.

 

Agrandir sa maison : quelles sont les possibilités ?

Pour optimiser son espace de vie, ce ne sont pas les possibilités qui manquent. Toutefois, il est conseillé de soumettre votre projet à l’avis d’un professionnel en travaux de maçonnerie comme un artisan maçon avant toute chose. Il pourra ainsi vous conseiller et étudier la faisabilité des travaux. De surcroît, qu’il est plus sûr de lui confier ces derniers ! Toutefois, le type d’agrandissement à effectuer dépendra uniquement de vos besoins.

Ainsi, vous pourriez opter par une extension de maison latérale. C’est la solution la plus fréquente, toutefois, il faudra un terrain suffisamment large pour ce faire. Elle est plus aisée de la mettre en œuvre, notamment si elle se traduit uniquement par le prolongement de la bâtisse. Ceci implique généralement la création d’une ouverture pour joindre les espaces. Toutefois, il est tout à fait concevable de bâtir une extension avec étage. Dans tous les, il faudra veiller au respect des normes imposées par le PLU.

Si vous ne pouvez pas mettre en œuvre une extension latérale faute de terrain, la surélévation est une alternative intéressante. Dans ce cas de figure, les travaux viseront à ajouter un ou plusieurs niveaux à une construction existante. Cette solution est toutefois plus onéreuse que la première. En plus, elle pose certaines contraintes. Il en est ainsi du stockage des matériaux et des outils de travail. Aussi, sa faisabilité nécessite des fondations bien solides. Si besoin est, les fondations seront renforcées. Bien que cela ne soit pas obligatoire, réaliser une étude préalable de la structure est nécessaire. Toutefois, veillez à éviter les surcharges pour éviter les accidents. C’est bien pourquoi, de matériaux légers, comme le bois ou le bac acier sont utilisés pour la surélévation de maison.

Related Articles

La construction en bois : tout ce qu’il faut savoir

Odile

L’automne : la saison idéale pour entreprendre des travaux d’isolation

Odile

Comment assurer la sécurité durant les travaux d’élagage ?

Tamby