Image default
Construction

Solutions techniques pour la protection des joints de dilatation et la lutte passive contre l’incendie dans le secteur du BTP

Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP) est constamment confronté à des enjeux liés à la sécurité, la performance et la durabilité des ouvrages. Parmi ces préoccupations, le traitement des joints de dilatation et la protection passive contre l’incendie occupent une place centrale. Cet article a pour objectif d’exposer les différentes solutions techniques existantes pour répondre à ces problématiques.

Traitement des joints de dilatation

Le joint de dilatation ou joint sismique est présent dans tous types de constructions, permettant aux matériaux de se dilater et se contracter sans endommager la structure. Les solutions techniques pour leur traitement varient selon leurs spécificités, mais plusieurs principes généraux peuvent être énoncés.

Systèmes de joints préformés

Ces systèmes sont conçus pour faciliter la mise en œuvre des joints de dilatation sur chantier. Ils sont composés de profilés en plastique, métal ou caoutchouc, préfabriqués en usine. Les profilés sont ensuite assemblés sur site pour créer un joint étanche et résistant. Cette solution présente l’avantage d’une installation rapide et efficace, ainsi que d’une grande adaptabilité aux contraintes du chantier.

Mastics d’étanchéité

Les mastics d’étanchéité sont utilisés pour combler les joints de dilatation et assurer une liaison étanche entre les différents éléments de la construction. Ils peuvent être à base de silicone, polyuréthane ou élastomères modifiés. Le choix du mastic dépend de plusieurs facteurs dont l’usage du joint, la nature des matériaux et les conditions d’exposition au feu.

Membranes d’étanchéité

Les membranes d’étanchéité sont des revêtements appliqués sur les surfaces des joints de dilatation pour assurer leur protection contre les infiltrations d’eau, l’abrasion et les chocs. Elles sont généralement constituées de résines synthétiques ou bitumineuses, renforcées par des armatures en fibre de verre ou de polyester. Les membranes offrent un haut niveau de performance, mais nécessitent une mise en œuvre minutieuse et un contrôle régulier de leur état.

Protection passive contre l’incendie

La protection passive contre l’incendie vise à limiter la propagation du feu et des fumées dans un bâtiment, ainsi qu’à préserver sa stabilité structurelle. Plusieurs solutions techniques sont disponibles pour atteindre ces objectifs.

Isolation thermique

L’isolation thermique des constructions est essentielle pour empêcher la propagation rapide du feu et des fumées. Elle peut être réalisée grâce à divers matériaux isolants, tels que la laine de roche, le polyuréthane ou les panneaux de silicate de calcium. Ces matériaux présentent une résistance au feu élevée et une faible conductivité thermique, ce qui contribue à retarder la propagation du feu.

Compartimentation

La compartimentation consiste à diviser un bâtiment en zones étanches pour limiter la propagation du feu et des fumées. Cette séparation peut être réalisée par des murs, des planchers ou des plafonds coupe-feu, ainsi que par des portes et des fenêtres résistantes au feu. La résistance des matériaux et les techniques de construction utilisés doivent répondre à des normes strictes en matière de résistance au feu et d’étanchéité aux fumées.

  1. Murs et planchers coupe-feu : en béton armé, maçonnerie, panneaux sandwich métalliques.
  2. Portes et fenêtres résistantes au feu : en acier, bois massif, aluminium avec traitement ignifuge.
  3. Joints coupe-feu : mastics et plaques intumescentes pour assurer l’étanchéité des passages techniques.

Systèmes de désenfumage

Les systèmes de désenfumage permettent l’évacuation rapide des fumées en cas d’incendie, afin de faciliter l’intervention des secours et de préserver la visibilité dans les voies d’évacuation. Ils sont composés de dispositifs mécaniques ou naturels, tels que :

  • Exutoires de fumée : châssis ouvrants, lanterneaux, trappes de désenfumage.
  • Ventilateurs d’extraction : pour assurer un renouvellement d’air constant.
  • Conduits de désenfumage et gaines techniques : pour acheminer les fumées vers l’extérieur.

Ces solutions techniques contribuent à la protection des personnes et des biens, en limitant les risques liés aux incendies dans le secteur du BTP. Il convient cependant de rappeler que le gros-œuvre doit être réalisé par des professionnels qualifiés, conformément aux réglementations en vigueur et aux exigences spécifiques de chaque projet.

Autres articles

Comment choisir son constructeur de maison à ossature bois ?

Journal

Quels sont les avantages des constructions en bois ?

administrateur

Programme immobilier de promotion d’appartements neufs : Amiens, une ville propice

Emmanuel

Travaux en zone résidentielle : mettre en place un périmètre de sécurité

Tamby

La construction modulaire, économique et écologique

administrateur

Travaux en hauteur : pourquoi installer une enseigne caisson lumineux pour grue de chantier ?

Emmanuel