Image default
Crédit

Assurance emprunteur : qu’est-ce que la garantie IPP ?

Lors de la souscription à un prêt bancaire, il y a certaines garanties proposées régulièrement telles que la garantie IPT (Invalidité Permanente Totale). Cependant, il en existe également d’autres qui sont facultatives mais peuvent être utiles dans certains cas, telles que la garantie IPP (Invalidité Permanente Partielle) par exemple. Ces garanties assurent l’emprunteur si, à la suite d’une maladie ou d’un accident, l’assuré fait face à une perte de revenus et rencontrerait des difficultés à rembourser son emprunt. En souscrivant à une assurance de prêt, il se protège alors face à une possible absence d’indemnisation à la suite d’un problème médical.

 

La garantie IPT

Pour que la garantie IPT soit appliquée au contrat du prêt, il est nécessaire de faire une visite médicale préalable. Elle pourra alors s’appliquer si le médecin estime le niveau d’invalidité supérieur à 66 %. La banque demandera alors l’application de la garantie si l’emprunt concerne l’achat d’une habitation, qu’elle soit principale ou secondaire. Lors d’un emprunt pour un investissement locatif, elle pourra également être appliquée mais ne sera pas systématique.

Dans le cas où le médecin estimerait le taux d’invalidité inférieur à 66 %, la banque ne propose pas de prise en charge automatique. L’assuré pourra néanmoins souscrire à la garantie IPP, bien que celle-ci soit le plus souvent optionnelle. S’il ne bénéficie d’aucune garantie, l’emprunteur pourra alors faire face à un refus d’indemnisation en cas d’aggravement de son état de santé ou d’un accident.

Le courtier en assurance de prêt entre alors en jeu puisqu’il est possible de contracter une assurance pour son crédit dans un organisme autre que sa banque. Le courtier joue alors l’intermédiaire entre l’assureur et l’assuré, puis peut renégocier les taux afin qu’ils soient plus intéressants pour son client.

 

La garantie IPP en complément

Si vous faites face à une invalidité comprise entre 33 % et 66 %, la garantie IPP pourra assurer une prise en charge partielle de vos mensualités de crédit pour l'achat de votre bien immobilier. Cette garantie couvre donc la catégorie 1 qui correspond, selon la Sécurité Sociale, à une personne invalide mais pouvant effectuer une activité rémunérée. Elle précède la catégorie 2 qui est couverte par la garantie IPT et concerne les personnes ayant perdu deux tiers de leurs capacités de travail et ne peuvent alors plus travailler. Cependant, les assureurs ont leur propre barème qui pourra être différent d’un autre organisme d’assurance ou de celui de la Sécurité Sociale. Ils se fieront principalement à l’expertise du médecin, et son compte-rendu déterminera le taux d’invalidité et donc la garantie correspondante.

En moyenne, un contrat comprenant une garantie IPP est majoré de 10 %. Il y a donc un surcoût mais qui peut vous couvrir en cas d’invalidité. De plus, la différence entre une garantie IPP et une garantie IPT se joue à 1 % près, mais cette très mince frontière peut tout changer dans le montant des indemnisations accordées. Mais le coût de cette assurance diffère selon plusieurs caractéristiques : votre âge, le montant emprunté et votre état de santé.

Bien qu’un grand nombre de risques soient couverts, il existe des exceptions. La liste des cas exclus est différente selon l’organisme d’assurance, mais les plus récurrents sont une fausse déclaration (maladie antérieure qui n’a pas été écrite mais qui a provoqué une invalidité), une invalidité suite à une tentative de suicide, une invalidité suivant un record ou une tentative de record, une invalidité provoquée par une guerre, …

Autres articles

Les éléments à savoir sur la souscription à un prêt travaux

Tamby

Rachats de prêt personnel et de prêt revolving: les différences

Tamby

Comment renégocier un crédit immobilier ?

Emmanuel

Quel prestataire choisir pour le recouvrement de créances ?

administrateur

Prêt immobilier : 4 idées reçues

Tamby

Construction ou achat d’une maison : 4 aides financières à considérer

Tamby