Image default
Construction

Bâtiment écologique : pourquoi il est rentable d’investir dans des bâtiments éco-durables

Matériaux naturels, systèmes technologiques et toits verts : voyons comment rendre votre maison écologique avec tous les avantages qui en découlent.

Pourquoi il est rentable d’investir dans la construction écologique ?

Pourquoi investir dans des bâtiments éco-durables ? C’est un geste concret envers la nature : le choix de matériaux écologiques et de technologies respectueuses de l’environnement permet de réduire les émissions de CO2, de préserver les ressources naturelles et de respecter la biodiversité environnementale. Mais ce n’est pas seulement l’environnement qui bénéficie de ce choix : il y a une amélioration significative de la qualité de vie et de la santé de la communauté ainsi que des avantages économiques tout aussi importants.

L’investissement économique initial a un rendement intéressant, également en termes d’attractivité du marché. Selon le World Green Building Council, les maisons éco-durables sont plus attrayantes pour un acheteur qui souhaite obtenir une maison avec un niveau d’énergie élevé.

Que signifie construction écologique ?

Avant d’aborder ce sujet, il est important de clarifier la signification de la construction écologique.

Le terme “bâtiment écologique” désigne un ensemble de méthodes et de processus de construction qui font du respect de la nature un élément clé. Les maisons à construction écologique sont conçues selon une méthodologie qui respecte les principes de la durabilité environnementale : cela signifie construire des maisons avec des matériaux écologiques, en prêtant attention à l’efficacité énergétique du bâtiment et en utilisant des sources d’énergie renouvelables.

La finalité de la construction verte (ou bio-architecture) doit être un projet qui répond aux critères qui se caractérise non seulement par la durabilité environnementale, l’attention portée à l’efficacité énergétique du bâtiment et l’utilisation de sources d’énergie renouvelables, mais aussi par l’utilisation de matériaux exempts de substances nocives, toxiques ou radioactives, capables d’assurer une bonne qualité de vie aux habitants et aux utilisateurs du bâtiment et d’éviter les phénomènes de pollution intérieure définis par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) comme le syndrome des bâtiments malades. A Bordeaux a été construit un quartier qui se nomme Darwin éco quartier.

Les cinq principes fondamentaux

La philosophie de la construction écologique repose sur cinq principes fondamentaux.

Approche intégrée : la construction d’une maison verte est un travail d’équipe. Toutes les parties concernées, du concepteur au constructeur, de l’artisan au fournisseur de matériaux, doivent travailler selon les mêmes principes.

L’importance du territoire : les maisons écologiques doivent être construites en tenant compte de toutes les variables du territoire sur lequel elles sont situées. De la température à l’éclairage, des pentes au niveau d’humidité, de la présence de végétation à l’altitude : chaque élément influence la réussite du projet.

Écologie des matériaux : les maisons écologiques doivent être construites avec des matériaux naturels et écologiques, qui peuvent être facilement éliminés et qui garantissent en permanence un environnement sain et confortable.

Performance énergétique : les économies d’énergie, avec les avantages écologiques et économiques qui en découlent, sont au cœur du concept de bâtiment vert. Pour cela, il est nécessaire que les systèmes de la maison utilisent des énergies renouvelables et soient conçus pour consommer le moins possible. Le solaire thermique, le photovoltaïque et la géothermie sont les technologies les plus répandues.

Confort et santé : de l’humidité à la température, de l’éclairage au bruit. Une maison construite en bâtiment écologique vise toujours un confort maximal pour ceux qui l’habitent. En d’autres termes, des environnements sains, sûrs et agréables à vivre.

Construction écologique : quels sont les principes de base

Comme nous l’avons déjà dit, la construction verte concerne la conception de maisons en harmonie avec l’environnement. Mais quels sont les principes qui sous-tendent ce type d’architecture verte ?

Approche intégrée. Une maison écologique est construite grâce au travail synergique d’une équipe compétente qui travaille selon les principes de la durabilité environnementale. Le concepteur doit connaître le contexte géographique, les solutions et les matériaux, et coordonner tous les acteurs afin de créer un bâtiment conforme aux impératifs de l’éco-construction.

Contraintes géographiques. Un concepteur dans le domaine de la construction écologique doit étudier chaque aspect : de l’éclairage naturel, à l’ombrage, à l’évaluation de la température et de l’humidité. Une maison verte doit être construite après une évaluation correcte du territoire sur lequel elle se trouve.

Le choix des matériaux. Construire un bâtiment écologiquement durable signifie choisir avec soin des matériaux qui doivent avoir un faible impact sur l’environnement, être facilement éliminables et garantir une grande efficacité énergétique.

La performance énergétique. La conception de bâtiments écologiques consiste à réduire la consommation d’énergie du bâtiment afin d’avoir le moins d’impact possible sur l’environnement (et aussi sur les finances).

Le bien-être est fondamental : une serre doit offrir un environnement sain et confortable à ses habitants. Le confort est garanti à différents niveaux : acoustique, hygrométrique, visuel et évidemment thermique.

Des matériaux naturels pour une construction écologique, respectueuse de l’environnement et performante

La construction écologique choisit les matériaux à utiliser de manière consciente, en suivant des critères écologiques précis qui respectent la nature et ses ressources. Il est important d’évaluer la disponibilité des matériaux, en privilégiant ceux d’origine locale, en suivant le processus d’extraction de manière à ce qu’il ait le moins d’impact possible sur la nature et en optant pour un traitement à faible consommation d’énergie.

Une gamme de panneaux et feutres laminés en laine minérale pour l’isolation thermique et acoustique. Pour plus de 99 %, ils sont fabriqués à partir de matières premières naturelles, comme le sable et l’eau, et de matériaux recyclés, comme le verre,

Enfin, il est important de choisir des matériaux certifiés, qui sont exempts de substances toxiques et qui sont recyclables une fois leur cycle de vie terminé. Le bois, le liège, l’argile, la fibre de cellulose sont quelques-uns des matériaux ayant d’excellentes performances thermo-acoustiques, durables et d’un impact esthétique agréable.

La combinaison de matériaux écologiques vous permet de rendre la maison résistante au gaspillage d’énergie : il existe de nombreuses ressources écologiques qui vous permettent d’obtenir une isolation thermique parfaite, en minimisant les pertes de chaleur. Le résultat ? Les systèmes de climatisation sont utilisés le moins possible, ce qui présente des avantages pour votre portefeuille et votre santé.

Systèmes photovoltaïques pour les économies d’énergie

Construire durablement, c’est savoir utiliser les ressources naturelles avec sagesse et précaution pour produire de l’énergie tout en respectant l’environnement. C’est pourquoi il est important d’investir dans les systèmes photovoltaïques afin de produire de l’électricité pour sa propre maison.

Installer un système photovoltaïque est un geste concret tant pour nos finances que pour l’environnement : les combustibles fossiles ne sont pas utilisés et, par conséquent, aucune émission nocive n’est produite pour la planète.

Toits verts : les avantages des plantes en ville

Intégrer le vert pour créer un écosystème urbain, respirer de l’air pur et lutter contre la grisaille de la ville. Les toits verts vous permettent de faire cela et bien plus encore : ils sont la solution naturelle pour “sauver” les villes de la cimentation et combattre les dégâts de l’urbanisation massive. Mais voyons en détail pourquoi il vaut la peine d’investir dans un bâtiment éco-durable en optant pour des toits et des façades vertes.

Les toits verts présentent de nombreux avantages, notamment la lutte contre le smog urbain et l’effet d’îlot de chaleur. Vous pouvez demander de l’aide auprès d’un couvreur pour vous aider à créer votre toit vert.

Des oasis de verdure, pleines de plantes et de fleurs ne peuvent que rendre nos villes plus vivables et plus accueillantes. Mais la présence de toits et de façades verts n’a pas seulement une fonction ornementale, mais constitue une excellente solution pour combattre l’effet d’îlot de chaleur. Les plantes créent un microclimat favorable pour les habitants du bâtiment, ce qui permet d’éviter l’utilisation de systèmes de refroidissement artificiel.

Cette caractéristique est également associée à la production d’oxygène : les plantes sont capables de capter les poussières fines, ce qui permet de restituer un air frais et sain. En outre, investir dans les toits verts signifie investir dans un système avantageux de contrôle de l’eau : la présence de plantes permet en effet leur absorption et leur drainage, évitant ainsi la formation d’accumulations nuisibles à l’étanchéité des toits.

Rappelons également qu’à partir de 2018 a été introduit le bonus vert confirmé par la loi de finances de cette année et donc valable jusqu’au 31 décembre de cette année, qui prévoit une déduction égale à 36%, dans la limite de 5.000 euros par unité immobilière, des dépenses encourues pour le verdissement des espaces extérieurs privés des bâtiments existants.

Combien coûte une maison verte ?

La construction d’une maison verte n’est pas une opération bon marché : toutefois, les économies sont garanties dans le temps grâce au choix de matériaux et de solutions végétales qui peuvent offrir les coûts énergétiques les plus bas : la construction verte devient alors une option pratique. En ce qui concerne les prix, ils varient actuellement de 1 200 euros par mètre carré à plus de 2 000 euros par mètre carré. Ces prix varient fortement en fonction de l’entreprise de construction et du type de matériaux choisis.

L’un des points forts de la construction écologique est son extraordinaire capacité de personnalisation. Cela se reflète également dans les prix des maisons, qui peuvent varier considérablement en fonction de la configuration choisie. Outre la surface de la maison, l’un des facteurs décisifs pour déterminer le prix final est l’état de livraison de la maison.

Autres articles

Artisan professionnel : comment réussir une construction modulaire ?

Emmanuel

L’intérêt de la construction modulaire pour les professionnels des HLL (habitat léger de loisirs)

administrateur

Projet de maison : pourquoi le confier à un architecte ?

Emmanuel

La construction modulaire, économique et écologique

administrateur

Véranda : Deux informations utiles à avoir sur cette installation !

Emmanuel

Agrandir sa maison : l’essentiel à savoir avant d’entamer le projet

Tamby