Image default
Equipements

Guide complet sur l’installation d’un climatiseur : que retenir ?

Guide complet sur l’installation d’un climatiseur : que retenir ?
Notez cet article

Le climatiseur est un appareil qui permet d’améliorer de façon significative le confort d’une pièce. Il peut être un précieux allié aussi bien dans les moments de forte chaleur que lorsque la température chute. Il doit être adapté non seulement à votre intérieur, mais aussi aux caractéristiques de la pièce dans laquelle sera faite son installation.

Cette dernière ne doit donc pas être prise à la légère et nécessite l’intervention d’un professionnel qualifié. Pour vous faciliter la tâche, voici un guide qui vous présente l’essentiel de ce qu’il faut savoir sur l’installation d’une climatisation.

Les démarches à mener avant l’installation de votre climatiseur

L’installation d’un climatiseur est loin d’être du simple bricolage. Pour cela, faites appel à un professionnel pour l’installation de votre clim à Montpellier afin de réussir sa mise en place. Il pourra vous aider à effectuer en premier lieu un bilan énergétique de votre habitation. Cela vous aidera à déterminer la climatisation qui répond le mieux à vos besoins.


Aussi, ce bilan vous aidera à éviter les déperditions énergétiques et une surconsommation de votre équipement de climatisation. Vous pourrez effectuer un dimensionnement adéquat en fonction de la surface et du nombre de personnes occupant l’habitat. Par la suite, il vous faudra réaliser certaines démarches administratives avant l’installation du système de climatisation. Cette étape est nécessaire si cette installation implique qu’une unité du climatiseur doit être fixée en extérieur sur une façade.

Dans le cas d’un logement individuel, vous devrez déposer une déclaration préalable de travaux au niveau de votre mairie. Elle pourra ainsi s’assurer que vos travaux répondent aux règles d’urbanisme auxquelles sont soumises les habitations. Si vous n’obtenez pas de réponse un mois après votre déclaration, vous pouvez considérer que votre projet est validé. Pour plus d’assurance, rendez-vous à la mairie afin qu’on vous y octroie un justificatif de cette autorisation.

Pour un logement collectif, il vous faudra en plus de déposer la déclaration à la mairie, recevoir l’approbation de vos colocataires. S’il s’agit d’un projet issu de votre initiative, il devra être voté au cours d’une assemblée générale. Vous pouvez pour cela contacter le syndic de votre logement afin qu’il vous appuie. Ayez toutefois le réflexe de consulter le règlement de copropriété, l’autorisation pourrait y être donnée à tout locataire d’installer un climatiseur.

Le choix du climatiseur selon son type

Il existe plusieurs types de climatiseurs qui répondent chacun à des conditions et besoins spécifiques. Si vous n’envisagez pas d’entreprendre des travaux au sein de votre habitat, vous pouvez choisir un climatiseur mobile ou transportable. Il est également pratique si vous souhaitez rafraichir une pièce de façon ponctuelle ou si vous vous déplacez fréquemment. Son plus grand défaut est le bruit qu’il engendre à cause de son système de ventilation.

Si vos besoins en climatisation sont réguliers et que vous recherchez un climatiseur peu encombrant, vous pouvez opter pour un climatiseur mural. Il s’installe en haut d’un mur et c’est d’ailleurs l’option de climatisation la plus répandue. À l’inverse le climatiseur console s’installe au bas du mur, voire au sol et il convient aux grandes pièces, bien spacieuses.

Si vous recherchez un climatiseur discret et qui s’intègre à tous les environnements, vous pouvez vous tourner vers le climatiseur gainable. Si vous ne disposez que de très peu d’espace, c’est également un excellent choix. Il est puissant, presque invisible et s’encastre dans des combles ou de faux plafonds. C’est aussi le cas du climatiseur cassette qui peut en plus être installé en suspension libre ou sous la toiture, selon le modèle. Il s’adapte parfaitement aux pièces de très grande surface.

Le choix du climatiseur selon sa technologie

Selon les fonctionnalités qu’il embarque, votre système de climatisation peut grandement améliorer la qualité de l’air et votre quotidien. C’est par exemple le cas du climatiseur réversible. Il ne se contente pas de refroidir vos pièces durant l’été. Il les réchauffe également quand le froid de l’hiver prend place. Il constitue ainsi un appareil complet de régulation de la température de votre habitat tout au long de l’année.

Cette clim multifonctions a également la particularité de ne pas être gourmande en énergie. Sa mise en place requiert nécessairement l’intervention d’un professionnel de la climatisation. En outre, il y a la technologie monosplit permettant au système de climatisation de disposer d’un bloc interne et d’un autre externe. Le climatiseur multisplit dispose quant à lui de plusieurs unités à l’intérieur et d’une seule à l’extérieur.


À l’inverse du climatiseur monobloc qui rafraichit l’air intérieur de l’habitat, les clims mono et multisplits se servent de l’air extérieur. Celui-ci est traité par l’unité externe et redistribué dans la ou les pièces grâce au(x) bloc(s) interne(s). La climatisation monosplit est donc plus adaptée si vous ne souhaitez climatiser qu’une seule pièce. Il faudra vous diriger vers le multisplit pour rafraichir toutes les pièces de votre logement.

Aussi, les climatiseurs intérieurs peuvent être monoflux ou mutiflux. Ces technologies concernent le nombre de sorties d’air existant en leur sein. Les climatiseurs équipés de purificateur d’air permettent d’améliorer la qualité de l’air que vous respirez grâce à des filtres. Ils peuvent ainsi éliminer spécifiquement la poussière, les odeurs ou encore les acariens.

De ce fait, ils permettent de prolonger la durée de vie de vos équipements électroniques en les protégeant de la poussière. Il existe également les climatiseurs avec déshumidificateur qui offre la possibilité de transformer l’air humide en un air froid et sec. À des concentrations trop élevées dans l’air, l’humidité peut générer la prolifération des moisissures, des champignons ou encore des acariens.

L’évolution de la domotique permet aujourd’hui de rendre les habitations ultra-connectées. Certains climatiseurs peuvent ainsi se connecter au wifi pour vous permettre de contrôler la température des pièces depuis votre smartphone. Enfin, vous avez la possibilité d’installer un climatiseur solaire. Celui-ci se sert des rayons du soleil récupérés grâce à des panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques pour climatiser votre maison.

L’emplacement de la climatisation

Le choix de l’implantation de votre système de climatisation sera un facteur prépondérant dans son efficacité. Assurez-vous de la solidité du support sur lequel vous installez votre climatiseur. Si c’est un mur, renforcez la cloison si cela s’impose. Cela est très important afin d’éviter tout accident. Si le climatiseur doit être placé en hauteur, celle-ci devra être de 2 mètres au minimum.

Assurez-vous qu’aucun obstacle ne vient gêner le passage de l’air soufflé. Évitez donc de positionner votre climatiseur face à un lit, un canapé, une table ou tout autre obstacle. Il ne doit pas non plus être à proximité d’une source de chaleur afin de ne pas causer des interférences. Vous devrez l’éloigner de toute source d’eau telles que des robinets ou des vêtements en cours de séchage.

Pour installer l’unité extérieure de votre climatiseur, il faudra favoriser un endroit à l’abri du soleil. Vous devrez également éviter la proximité avec les arbres dont les feuilles pourraient boucher les sorties d’air. Les unités extérieures étant bruyantes, il faudra prendre garde à ne pas les positionner tout près de vos fenêtres. Elles pourraient constituer une gêne acoustique pour vous ou vos voisins. Il faut aussi noter que les unités extérieures et intérieures doivent être installées le plus près possible.

La mise en service de votre système de climatisation

Après l’installation du système de climatisation, le professionnel de la clim se chargera de contrôler son étanchéité. Il vérifiera aussi la qualité des raccordements électriques et fluidiques entre les unités internes et externes de votre climatisation. Ils doivent être faits de façon à éviter des déperditions thermiques. L’expert devra également évacuer l’air présent dans la tuyauterie et ouvrir les vannes du bloc extérieur du système de climatisation.

Il mettra ensuite en route la climatisation afin d’apprécier son fonctionnement et effectuer les ajustements nécessaires. À l’issue de cette dernière inspection, il vous remettra une fiche de mise en service que vous pourrez présenter à votre assurance.

L’entretien du climatiseur

Afin d’assurer un fonctionnement optimal et une bonne durabilité à votre système de climatisation, il est recommandé de souscrire un contrat d’entretien. Votre prestataire pourra vous proposer des forfaits incluant non seulement l’entretien, mais aussi le dépannage de la climatisation. Parfois, le contrat d’entretien est obligatoire afin d’assurer la garantie de votre équipement.

L’entretien se fait généralement une fois par an, sauf en cas de panne. À cette occasion, votre prestataire contrôlera les raccordements électriques, l’étanchéité de l’installation, mais aussi l’état des filtres et des batteries. Il se chargera également d’évacuer les condensats et de vérifier les températures, la pression et le rendement de la climatisation. Toutes ces démarches visent à éviter les risques de fuite et à assurer la bonne marche de l’équipement.

Il nettoiera les composants du système afin d’empêcher une contamination bactérienne ou une prolifération de moisissures. Enfin, il effectuera des réglages si le besoin se fait ressentir. Toutefois, n’attendez pas la visite annuelle du professionnel avant de dépoussiérer les ventilateurs ou de nettoyer les filtres de votre climatiseur. Il en va de son bon fonctionnement et de la qualité de l’air que vous respirez.

Pour finir, sachez que l’installation d’un climatiseur variera selon son type et ses fonctionnalités. Elle influera sur ses performances et sa durabilité. Il est donc très important de la confier à un expert afin de ne pas invalider votre garantie.

Autres articles

Les options offertes par la baie vitrée sur mesure

Tamby

Pompe à chaleur : principe et fonctionnement

Tamby

Les différents types de bottes de sécurité

administrateur

A quoi sert une scie à ruban pour découper le métal

Tamby

Quel est le prix pour construire un escalier moderne ?

Tamby

Installation de système d’alarme maison : tout ce qu’il faut savoir

Tamby