Image default
Vie pratique

Huiles, graisses, corps gras assimilables par le compost ?

    Un reste de salade, un surplus de vinaigrette, une fin de friture, un essuie tout imbibé d’huile, des plats un peu plus huileux que d’habitude et nous voilà face à un dilemme quasi insurmontable : faut il les composter ?

La question reste évidemment toujours la même : d’où vient cette huile ? Est ce une huile végétale? Une graisse naturelle ? ou un produit issu de manipulations synthétiques ?

Composter les huiles végétales alimentaires.

Concrètement, tout huile alimentaire est compostable.

Oui, j’ai bien écrit « toute ». Et cela, quelque soit le traitement qu’elle est subie. Qu’elle ait été utilisée en l’état, bouillie, frite, mélangée à divers vinaigres ou autres épices ou piment, l’huile peut être directement versée sur le compost, comme si c’était de l’eau.

N’ayez aucun scrupule à arroser un tas de compost avec de l’huile de friture, de l’huile de tournesol, d’olive, de soja, de noix, de colza, et même de palme !

Attention, veillez à bien laisser refroidir les huiles avant de les incorporer !!

Nourrir le compost avec ces huiles

Pour incorporer les huiles dans un tas de compost, 3 étapes :

  • Laissez refroidir l’huile
  • Verser l’huile en cercle concentrique pour bien répartir le liquide
  • Laisser reposer un peu avant de retourner le tas.

En pratique, il est possible de verser de manière hebdomadaire 10L d’huile sur un tas d’1 mètre cube!

« Il pleut de l’huile ! »

Vous êtes devant votre compost, la bouteille d’huile à la main. Vous n’osez pas verser, le doute vous assaille encore une fois… Ne vais je pas noyer tout mes micro organismes dans une « marée noire jaunâtre » ? Et puis vous vous imaginez sous la pluie : l’eau coule le long de votre corps, si vous êtes trempé, vous n’avez qu’à vous laisser sécher et tout ira bien. Et bien c’est pareil pour les micro organismes !

L’huile va s’écouler à l’intérieur du tas de compost et laisser une fine pellicule le long des matières sur lesquelles elle glissera. Au final, elle va se diluer par elle même grâce au pouvoir de la gravité. Les organismes du compost finiront le travail en la consommant progressivement.

Imaginez juste vous faire masser avec de l’huile bouillante et vous verrez l’effet que ça peut faire à la faune du compost !

Autres huiles à composter

D’autres huiles non alimentaires (ou des huiles entrant dans la composition de produits ou présents sur des mouchoirs, des essuies tout…) sont également compostables. Par exemple, les huiles essentielles, les huiles de massage naturelles, etc.

Corps gras à ne pas composter.

Encore une fois, imaginez que votre compost va servir à des plantations. Mangeriez vous des légumes qui ont poussés dans une terre fermentée à l’huile de vidange, à une huile combustible ou carburant ?

Non, bien sûr. De même que toute graisse synthétique ou, globalement, ayant été utilisée pour faire de la mécanique automobile ou industrielle.

Les composts ne sont pas vraiment amis avec les résidus issus de la mécanique !

Autres articles

Recette d’un composteur anarchique

Irene

Comment économiser de l’énergie dans votre habitat 

Emmanuel

Les différentes solutions pour sécuriser sa piscine

Tamby

Sauvez votre tas de compost, pissez lui dessus !

Irene

Les accidents ménagers et le compostage

Irene

Fabriquer son bac de compost

Irene