Image default
Vie pratique

Quelles litières d’animaux peut on composter ?

Toute déjection animale est compostable !

Finalement, la seule difficulté que l’on peut rencontrer en voulant composter des litières animales, c’est celle de savoir si l’animal en question est carnivore, omnivore ou herbivore. Chose que l’on ne se pose jamais quand on achète l’animal ou sa nourriture. Finalement, ce n’est que l’odeur qui nous répugne en premier : pressés de se débarrasser de tout ça, on l’empaquète dans un petit sachet plastique et zou, à la poubelle.

Le supplice, c’est d’attendre que la poubelle soit pleine pour la sortir. Après, on en plus rien à faire, c’est l’incinérateur qui résoudra les derniers problèmes.

Mais pense t-on un peu aux agents de la collecte qui subissent ces odeurs tout le long du trajet du camion ? Non. Ils ont une prime de précarité, il faut bien qu’ils la mérite.

Quel régime alimentaire pour quels animaux ?

Le régime herbivore consiste basiquement en l’ingestion unique de végétaux. Du foin, de l’herbe, des feuilles, des fruits secs ou non, des légumes

  • La plupart des animaux domestiqués et encagés sont végétariens : tous les oiseaux, les rongeurs. Deux exceptions cependant : les araignées et les serpents.
  • Ceux qui sont en pseudos liberté et conditionnés par vos sorties au quotidien et/ou par votre apport de nourriture sont plutôt carnivores voires omnivores. Comme les chiens, les chats.
  • Si vous vivez dans une ferme, l’affaire se complique.

Les litières en élevage.

Tous les animaux conditionnés dans des parcs, virevoltant au gré du temps dans de belles prairies herbues, sont pour la plupart herbivores. Dans nos latitudes, ce sont surtout : les vaches, les brebis, les chèvres, les chevaux et assimilés (ânes), la volaille (poule, dindons, oies…)

Les animaux plutôt agressifs et qui mangent de tout sont omnivores : cela concerne surtout les porcs, chiens et assimilés.

Les déjections d’animaux carnivores se reconnaissent surtout par la forte odeur qu’elles émettent, si assimilable aux déjections humaines.

A différencier cependant du fumier de cheval dont l’odeur puissante provient surtout de la longue digestion de l’herbe.

Au final, que composter ?

La question exacte serait plutôt : où composter quoi ?

La réponse est simple : tout ce qui provient d’animaux herbivores peut se mélanger à un compost classique de déchets ménagers type épluchures de fruit et légumes. La digestion des animaux prépare l’aliment pour sa dégradation future dans le compost par la faune qui lui est dédiée.

Les déjections de carnivores ne sont pas à incinérer, plutôt à mélanger avec vos résidus de toilettes sèches. Si l’odeur vous incommode, opter pour la sciure ou les copeaux de bois qui neutralisent l’odeur en permettant également une bonne intégration au sol.

Finalement, ce n’est pas compliqué de savoir où mettre sa litière, il suffit de se poser la bonne question. Et ainsi, l’on épargne à beaucoup de monde l’odeur d’une déjection mal traitée !

Autres articles

Se débarrasser des rongeurs squatteurs de compost

Irene

Soigner sa pelouse: entre mulching et fauchage

Irene

Fabriquer son bac de compost

Irene

Les orties, urticantes pour les uns, délicates pour les autres

Irene

Techniques de compostage des déchets de toilettes sèches

Irene

Les activateurs de compost

Irene