Image default
Travaux

La signalisation temporaire de chantier

La signalisation temporaire de chantier
Notez cet article

Lorsque vous effectuez des travaux sur la route ou à proximité, il est obligatoire de mettre en place une signalisation temporaire de chantier. Une intervention peut impacter le sens et la fluidité de la circulation et est susceptible d’entraîner des accidents si la zone de chantier n’est pas clairement identifiée et délimitée. De nombreux équipements sont indispensables pour signaler une zone de travaux et assurer la sécurité de tous.

Qu’est ce qu’un chantier ?

Le chantier regroupe du personnels, des engins et des matériaux mobilisés sur une zone bien définie de façon temporaire pour effectuer des travaux importants. Ce chantier peut avoir un impact sur la configuration des lieux et sur la circulation des véhicules et des piétons. Sa mise en place requiert une signalétique bien définie notamment si elle implique une occupation partielle ou totale de la voie publique. Il existe deux types de chantier :

  • Le chantier fixe : son emplacement reste le même pendant toute la durée des travaux
  • Le chantier mobile : celui-ci ne reste pas à un endroit fixe mais se déplace en continu sur une distance et dans des délais plus ou moins longs.

A quoi sert la signalisation de chantier ?

Une zone de chantier doit être accompagnée d’une signalisation temporaire. Celle-ci peut prendre la forme de balises, panneaux de chantier, barrières qui répondent à différentes fonctions.

  • La signalisation temporaire de chantier doit avant tout assurer la sécurité de tous. En effet, les zones de travaux comportent des risques importants. De ce fait, elles nécessitent une vigilance accrue de la part des intervenants sur le chantier mais aussi des usagers de la route et des piétons. Pour limiter les accidents éventuels, il faut donc une signalisation claire pour adopter les bons comportements et respecter les règles de sécurité.
  • Un chantier doit être suffisamment visible pour prévenir les usagers d’une situation inhabituelle sur la voirie. Cela leur permet d’anticiper ces changements et donc de prévenir les risques. Assurer une bonne visibilité de la zone de travaux est primordiale de jour comme de nuit.
  • Les camions et tous les autres équipements liés aux travaux, certains aménagements sont susceptibles d’entraver le passage et gêner la circulation. La signalisation temporaire a donc un autre rôle : fluidifier la circulation pour éviter les embouteillages et faciliter le passage des piétons avec des aménagements prévus pour eux.
  • Enfin, la signalisation permet de délimiter la zone de travaux de façon claire.

Que dit la loi ?

, au même titre que tous les autres équipements de signalisation routière, doit se plier à une réglementation stricte. La loi du 1er octobre 2009 indique que tous les panneaux de signalisation temporaire doivent être certifiés Norme Française (NF). Vous devez donc signaler vos zones de travaux avec des équipements conformes à la réglementation en vigueur. La signalisation temporaire applique les mêmes règles que la signalisation routière classique. Elle répond cependant à différents principes :

  • Valorisation : la signalisation se veut crédible. Celle-ci doit indiquer le plus précisément possible la situation que l’usager va rencontrer. Vous devez pour cela être vigilant quant à l’évolution de la signalisation temporaire dans le temps et l’espace.
  • Adaptation : le deuxième principe précise que la signalisation doit être en adéquation avec les circonstances à savoir : les caractéristiques de la voie, la localisation, la visibilité, la vitesse des véhicules, à l’importance du danger et du chantier, au flux de la circulation…
  • Cohérence : la signalisation temporaire ne doit pas aller à l’encontre de celle déjà en place. Si c’est le cas, vous devez alors masquer temporairement la signalisation permanente. Ce principe vise à éviter les éventuelles erreurs de compréhension.
  • Lisibilité : le message véhiculé par la signalisation de chantier doit être le plus clair possible pour l’usager. Il doit comprendre la situation de façon instantanée. Les panneaux sont donc en bon état, positionnés et de dimension suffisante pour être visibles de tous. Ne surchargez pas la signalisation : pas plus de deux panneaux côte à côte.

Les différents équipements de signalisation de chantier

prend de nombreuses formes différentes. Chaque matériel a son propre usage et ses propres caractéristiques. Ces différents équipements correspondent à différentes catégories de signalisation :

  • La signalisation d’approche : elle est placée avant la zone en travaux pour prévenir. Sont alors utilisés des panneaux de danger et de prescription.
  • La signalisation de position : celle-ci consiste à guider véhicules et piétons si la zone d’intervention empiète sur leur route.
  • La signalisation de fin de prescription : comme son nom l’indique, elle informe les usagers de la fin du danger de la zone en travaux et donc de toutes les prescriptions indiquées en amont.
  • La signalisation des cas particuliers : les chantiers de nuit, la présence d’une déformation sur la chaussée ou d’obstacles qui requièrent une plus grande vigilance.

Le matériel à utiliser lors de travaux pour assurer la sécurité des usagers et des agents prend plusieurs formes. Voici un aperçu de ce dont vous pouvez avoir besoin pour que votre chantier puisse se dérouler dans les meilleures conditions.

Bien équiper ma zone de chantier

Les panneaux de chantier

Tout comme un panneau routier classique, le panneau temporaire de chantier véhicule une information aux usagers au moyen de pictogrammes, symboles ou éléments textuels. Il a pour rôle de prévenir et de guider les usagers afin d’assurer leur sécurité. Il existe une grande variété de panneaux que vous devez adapter en fonction de son rôle et de la situation. Ainsi, il existe notamment :

Le panneau de danger : le panneau de chantier AK est utilisé pour signaler un danger. Il s’agit d’un panneau triangulaire jaune avec un contour rouge et un pictogramme noir indiquant la nature du danger. Il permet d’indiquer en avance un danger ou un obstacle sur la route pour permettre aux automobilistes de l’anticiper et d’adopter les bons comportements pour assurer leur sécurité. Le panneau temporaire de danger peut par exemple indiquer la présence de travaux, un rétrécissement de la voie, un feu tricolore, un dos d’âne, une chaussée glissante, un accident, des embouteillages…

Le panneau de prescription : pour annoncer une interdiction, une obligation ou une fin d’interdiction, c’est le panneau temporaire que vous devez utiliser. Il permet d’informer les automobilistes d’une obligation ou interdiction spécifique. Ces panneaux temporaires de prescription ont une forme ronde rouge et noir pour un panneau d’interdiction, bleu et blanc pour un panneau d’obligation et noir et banc pour annoncer une fin d’interdiction. Il peut s’agir d’indications concernant un sens de direction obligatoire ou interdit, une interdiction de dépasser, de stationner, une limitation de vitesse…

Le panneau d’indication: de forme carrée bleu ou rectangulaire jaune, ce panneau temporaire sert à délivrer une information spécifique aux utilisateurs. Il existe différents messages textuels adaptés à la situation. Cela permet aux usagers de comprendre rapidement les circonstances inhabituelles sur la voirie et de s’y préparer. Parmi les indications possibles, on peut notamment citer une absence de marquage, une route barrée, la présence d’un chantier mobile, une traversée d’engin ou sortie de camion, une circulation alternée, une route barrée…

Le panneau de déviation : il existe également des panneaux qui permettent d’indiquer une déviation. En présence d’un chantier, des perturbations surviennent sur la route et peuvent engendrer des ralentissements ou des bouchons. La déviation permet d’indiquer un autre itinéraire pour faciliter la circulation des automobilistes. Le panneau de déviation est de forme rectangulaire et une flèche indique le sens de celle-ci.

Le balisage de chantier

Les équipements de balisage permettent, en complément des panneaux de signaler, aux automobilistes qu’ils approchent d’une zone de travaux. Cela leur permet d’adapter leur vitesse sur la route et d’agir en toute sécurité. Outre sa fonction de signalisation, les balises de chantier ont aussi pour but de délimiter la zone d’intervention. Elles aident à guider les usagers et les piétons circulant aux abords des travaux mais aussi pour protéger les agents.

Il existe différents équipements destiné à baliser un chantier :

  • Les cônes de chantier K5a, aussi appelés cône de Lübeck
  • Les piquets de chantier
  • Le filet de protection de chantier orange

A la vue de ces éléments, les usagers sont prévenus de la présence d’une situation inhabituelle sur leur chemin et peuvent ainsi la contourner sans difficulté et en toute sécurité grâce à des repères visibles et clairs.

Les barrières de chantier

Sur une zone d’intervention avec l’utilisation d’outils, de véhicules, les déplacements de matériaux, le danger est présent et les accidents peuvent vite arriver. Il faut pour cela être en mesure de bloquer l’accès à des personnes étrangères au chantier et les éloigner de la zone dangereuse. Vous devez pour cela utiliser les équipements adéquats à savoir des barrières de chantier. Il en existe plusieurs sortes : les barrières grillagées, les barrières de chantier TP ou encore les barrières extensibles. Ils sont utilisés pour garantir la sécurité de tous et séparer la zone des travaux de la circulation à proximité.

Passerelles de chantier

Lors de la réalisation de travaux, il faut tenir compte des personnes extérieures au chantier et notamment des piétons qui doivent pouvoir circuler aux abords de la zone sans risque et facilement. Si vous effectuez des travaux qui nécessitent de creuser des trous ou tranchées sur un trottoir par exemple, vous allez avoir besoin de passerelles de chantier pour que les personnes puissent traverser sans risque. Ces rampes de chantier doivent être suffisamment solides pour supporter les allers et venues tout au long du chantier.

Autres articles

Isolation thermique des toits, une solution économique et écologique ?

Tamby

Qu’est-ce qu’un courtier en travaux ?

administrateur

Comment nettoyer sa gouttière ?

Tamby

Construction de bâtiment : quelle est l’importance des bureaux d’études structurelles ?

Emmanuel

Dépannage de serrure : comment trouver un serrurier ?

Emmanuel

Déclaration des travaux de toiture et choix de l’entreprise couvreur

Tamby