Image default
Vie pratique

Le Service Après Vente du lombricompostage

Vous avez bien suivi les instructions de la mise en place d’un composteur d’appartement. Malheureusement, vous n’avez pas tout lu en détail et des problèmes sont apparus. Pas de panique, nous ne sommes pas rancuniers. Les solutions, vous les trouverez ici.

Mon lombricompost sent mauvais

(Si vous retrouvez cette image sur le site, vous ne recevrez pas 5000 €…)

Alors comme ça vous vous plaignez d’une odeur étrangement reliée à votre lombricomposteur dans la cuisine ?
Ouvrez le lombricomposteur :

L’observation et le bon sens sont les premières solutions

Plusieurs options :

  1. La quantité de déchets ne diminue pas dans le compost, il n’y a plus d’activité vivante, les déchets organiques se décomposent en sentant mauvais :
    • Soit, les vers sont morts ou vous avez omis d’en mettre au départ : il faut dès lors reprendre la procédure de mise en route d’un composteur en vidant, au préalable le lombricomposteur de ses déchets (abrégée procédure MR dans la suite).
    • Soit vous avez mis trop de déchets pour la quantité de vers introduites au départ. Diminuez les déchets ou augmentez les vers !
  2. Il y a des déchets indésirables dans le compost type plastique, aluminium ou, pire, des reste de viande et de poissons : Horreur Totale ! Ces déchets n’ont rien à faire dans un lombricomposteur ! Vous n’avez plus qu’à les enlever et à espérer que les vers daignent bien revenir de là où ils se sont cachés. Au pire, recommencez la procédure MR.
  3. Ce n’est pas le lombricomposteur mais la poubelle qui sent mauvais. Ben sortez là, alors !

Mon lombricomposteur ne marche pas !

Vérifier les différentes conditions de fonctionnement du lombricomposteur.

Notamment, assurez vous que les vers sont en mouvement dans le compost, qu’ils peuvent passer d’un étage à un autre, que leur conditions de travail sont acceptables, qu’ils sont bien nourris et que l’environnement ne leur est pas hostile. Aimeriez vous travailler en pleine lumière, en étant constamment secoué, avec une température trop froide ou trop chaude ou avec un souffle constamment posé sur votre nuque ?

On parle souvent de harcèlement au travail pour moins que ça. Alors pourquoi pas pour les vers ?

La qualité de ce que vous leur donnez est également fondamentale, si le milieu dans lequel ils habitent est trop acide, salé ou épicé, il convient de varier ou diluer les déchets que vous y mettez.

Mon lombricomposteur est trop humide (ou trop sec)

Le toucher de l’environnement de votre compost est un bon moyen de diagnostiquer l’hygrométrie de votre lombricompost.

En enfonçant votre doigt dans le compost, l’environnement est spongieux, les matières s’accrochent à votre appendice, vous voyez des ressurgeances d’eau type ‘flaques de compost’, vos vers nagent dans le compost pour les cas les plus extrèmes.

Il est trop humide. La solution est simple, ajoutez y des matières sèches en petits morceaux type papiers journaux, bouts de cartons, papiers non plastifiés, facturettes, reçu de carte bancaire, bulletin scolaire (dont la texture convient particulièrement aux vers, véridique !) ou autres feuilles A4 aux écritures non toxiques (évitez particulièrement le plomb)

En enfonçant votre doigt dans le compost, la terre s’effrite autour de celui-ci, vos vers tirent la langue, visuellement, il n’y a ni épluchures ni matières à priori humide dans le lombricomposteur.
Il est grand temps de manger des légumes ! Le carton de vos Mc Do ne suffisent pas à nourrir vos vers même s’ils sont friand de burgers végétariens. Le cas échéant, versez un peu d’eau. Mais n’oubliez pas, sans matière organique, les vers n’ont rien à manger !!

Des insectes volent autour du lombricomposteur

Conteneur à déchets organiques, si votre lombricomposteur n’est pas au minimum à l’abri, il pourra sans doute attirer des bestioles volantes de tout bord notamment des mouches ou des guèpes si les produits sucrés que vous y incorporez ne sont pas recouverts..
Une solution s’impose : recouvrez vos déchets organiques de papier ou de matière sèche ou, le cas échéant, remuez un peu votre lombricomposteur.

Si l’insecte en question n’a pas d’ailes, qu’il gambade sur 4 pattes et que sa taille dépasse le centimètre, ce n’est pas un insecte mais un rongeur.

Les rongeurs n’ont rien à faire dans un lombricomposteur.

— Notre méthode préférée pour se débarrasser d’un rongeur (souris, musaraigne) squattant dans un lombricomposteur —

Nous préconisons la méthode dite du balai piston (selon les recherche du Pr Maurice St-Enard dans les abattoirs de Vic Le Comte). Installez vous à proximité du lombricomposteur et, au moment voulu, pistonnez le rongeur à la tête. Le sang peut aller au compost (sans énerver les vers) mais le corps du rongeur devra être soit enterré soit balancé par la fenêtre. Les rongeurs ne sont pas incinérables écologiquement.

Des vers s’enfuient du lombricomposteur

Votre lombricomposteur n’est pas assez étanche et les vers, soucieux de ne pas mourir de faim, essayent de trouver la nourriture ailleurs. Pas d’inquiétude, ils mourront assez vite du fait de l’obsolescence programmée des vers vendus en magasin de pêche. Ainsi, hors de leur environnement de travail, le terreau, les vers s’épuisent, s’assèchent et meurent à quelques mètres du lombricomposteur (ne pas le mettre à proximité de la chambre à coucher pour éviter les surprises).

Pour contrer à ce problème, vérifier les joints de votre composteur ainsi que la quantité de déchets organiques que vous y mettez. Cela devrait résoudre les problèmes.

Autres articles

Le déplacement du compost

Irene

Les orties, urticantes pour les uns, délicates pour les autres

Irene

La faune du compost

Irene

Violation de domicile : comment réagir ?

Tamby

Vivre sans travailler : l’immobilier, une solution concrète ?

Tamby

Nos conseils pour bien refaire votre chambre de A à Z

Claude