Image default
Vie pratique

Discussion autour d’un tas de compost anarchique

  • Un bout de bâche est soulevé. Pierre et fille vident tranquillement leur seau de déchets organiques respectifs le long du mur. Un moment de détente ordinaire et hebdomadaire pour Pierre et  Fiona qui, à 5 ans, est une assidue du compostage !
  • Hermione, 54 ans, va pour jeter son sac poubelle de 30L. Pour elle, c’est plutôt une corvée, d’autant plus qu’elle se répète de 3 à 5 fois par semaine. Son fils, Julien, 7 ans, a lui aussi le sourire aux lèvres : normal, le but de la sortie est d’aller au cinéma avec ses parents !

Hermione (H) – sortant de l’aire à conteneurs –  :
– Bonjour ! Est ce que cet espace appartient à la ville ? Pierre (P) : – émergeant entre deux buissons, le seau vide à la main – : -Bonjour ! Tu dis bonjour, Fiona? Fiona (F) : – Bonjour ! Julien (J) : Salut !!

(P) : Pour répondre à votre question : Oui ! Je le crois ! J’ai rencontré une personne de l’entretien de l’espace qui enlevait les feuilles. Mais à priori c’est une entreprise privée qui s’occupe de la taille des buissons…Alors je ne sais pas trop !

(H) : – D’accord ! Je vous demande cela parce que j’habite le quartier et que j’ai essayé de faire des démarches pour installer une aire de compostable en pieds d’immeubles. Bon, je n’ai pas dépassé le stade : convaincre les autres propriétaires et encore moins le syndic, du coup j’avais un peu abandonné l’idée !
Mais ce serait bien d’installer des bacs par ici !

Pendant ce temps, Julien et Fiona jouent à « Chat perché » sur les poteaux à proximité.
(P) : Personnellement, je pense que ce serait une mauvaise idée. Les bacs forceraient les gens à ne pas vouloir en sortir et en cas de trop plein, plus personne n’aurait envie de composter !
Le compostage en tas est idéal pour cela, on a une vraie proximité avec le compost qui se fabrique, c’est plus facile à mélanger et la bâche permet de le recouvrir pour favoriser sa dégradation. Vous compostez comment, vous ?

(H) : Actuellement, je m’arrange comme je peux avec un petit seau que j’ai récupéré lors d’une fête du compost. Je le transporte avec moi dans ma voiture dans mes tournées de livraison et je le dépose dans une aire de compostage qui est sur le chemin.

(P) : Vous n’avez pas de problème d’étanchéité ? Je sais que j’ai eu ce genre de problème avec un seau à rabat que l’on m’avait donné pour composter…

(H) : Ne m’en parlez pas ! La dernière fois, le seau s’est renversé dans ma voiture, je ne pouvais pas le nettoyer avant midi, je ne vous dis pas l’odeur ! En été, d’ailleurs, je mets mon compost dans des petites boîtes plastiques, pour m’obliger à le jeter plus souvent !

(P) J’ai quelques seaux type seaux à olives si cela vous intéresse ! Ils ont des couvercles bien étanches, idéal pour le compost !

(H) : Merci, j’y penserais..! En fait, je ne composte pas parce que je suis écolo ou quoi, seulement parce que j’apprécie d’avoir de la terre pour mes plantations de balcon ! Je n’ose pas en prendre sur les aires de compostage, vu que je n’y composte pas, j’aurais trop peur de leur en « voler » !

(P) : Je pense plutôt que cela les arrangerait ! A ce que j’ai entendu, beaucoup d’aires arrivent rapidement à saturation de compost. C’est un peu comme une industrie, on pense beaucoup à l’approvisionnement en broyats, à la production faite par l’apport en déchets organiques mais bien moins à ce qu’on va faire des restes !!

(H) : Ils ont tout de même prévu de l’espace pour plusieurs bacs, j’en ai vu un plus bas et plus allongé, euh.. comment cela s’appelle déjà.. ?

(P): Un andain ! Oui, c’est vrai. Mais la place n’est pas infinie ! Il faudrait que les agents de la ville l’utilise pour les arbres alentours ou pour l’épandre sur l’herbe qui en a bien besoin!

(H): L’idéal, ce serait d’avoir des potagers ou même des vergers à fertiliser !

(P): A qui le dites vous ! En plein centre ville, l’idéal !

 Fiona : Papa, on peut aller au cinéma, nous aussi ?

(P) : Bon, ben je crois que nous pourrons continuer notre discussion au cinéma !

Autres articles

Entre compostage en tas et dépôt sauvage d’ordures ménagères

Irene

Le mobilier renforce : une necessite pour les etablissements de prise en charge de l’autisme

administrateur

Fierté et compostage « Je composte librement et j’en suis fier »

Irene

Se débarrasser des rongeurs squatteurs de compost

Irene

Le marc de café, la poudre de Perlimpinpin des ménages !

Irene

Comment trouver un bon ramoneur sur Paris ?

La rédaction